Accueil » faq » Mimetisme des insectes contre les prédateurs

Mimetisme des insectes contre les prédateurs

On peut dire insectes et couleurs font parfois de beaux mariages! Si vous regardez de près les insectes, vous verrez que les couleurs sont différentes, parfois même très vives et parfois changeantes selon l’environnement. Mais la couleur joue-t-elle un rôle dans la reproduction, le sexe ou a-t-il un rôle pour se défendre contre les prédateurs ? Par exemple, à quoi servent les points noirs sur la coccinelle rouge ? Les rayures jaunes et noires sur les guêpes ont-elles une influence sur les prédateurs ? Il est aussi impossible de distinguer un phasme dans un tapis de feuillage, pourquoi ? Et savez-vous que les taches sur certains insectes repoussent les prédateurs mêmes les plus redoutables.

Les questions de couleurs chez les insectes sont rarement abordées et pourtant le sujet est très intéressant et passionnant. Il faut rappeler qu’un exterminateur lutte contre les invasions d’insectes, mais cet expert est aussi un amoureux des insectes et des animaux et un fin connaisseur de leur mode de vie. Il répond ici à toutes vos questions…

Les FAQ de votre exterminateur à Brossard

  1. Comment différencie-t-on mâles et femelles?
  2. La coccinelle naît-elle avec ses points?
  3. Pourquoi les coccinelles sont-elles rouges à points noirs?
  4. Les coccinelles ont-elles toutes cette coloration?
  5. La guêpe tire-t-elle avantage de son abdomen à rayures jaune et noir?
  6. Tous les insectes jaune et noir sont-ils dangereux?
  7. Y a-t-il d’autres insectes imitateurs?
  8. Pourquoi certains insectes sont-ils difficiles à voir?
  9. Quel insecte a le meilleur camouflage?
  10. Comment les chenilles se défendent-elles?
  11. Les chenilles vertes deviennent-elles des papillons verts?
  12. Comment différencier le papillon de jour du papillon de nuit?
  13. Où les papillons de nuit passent-ils la journée?
  14. Pourquoi les ailes de papillons laissent-elles de la poudre sur nos doigts?
  15. À quoi servent les taches arrondies sur les ailes de certains papillons?

[Retour en haut]

Comment différencie-t-on les insectes mâles des femelles.

Chez de nombreuses espèces d’insectes, la similitude entre mâles et femelles est si grande qu’il faut un examen attentif pour les distinguer. Ils se différencient souvent  par la taille, la forme, les organes reproducteurs, la couleur ou les motifs qui ornent leur corps.

Les grillons, par exemple, ont des ailes différentes selon leur sexe par ailleurs les femelles ont au bout de l’abdomen un long tube servant à pondre les œufs dans le sol, l’ovipositeur

En revanche, parfois, mâles et femelles sont tellement différents qu’ils semblent appartenir à des espèces distinctes.

Les chercheurs ont parfois mis des années à associer le mâle et la femelle d’une même espèce.
[Retour en haut]

La coccinelle naît-elle avec ses points?

larve de coccinelle La jeune coccinelle ne ressemble pas du tout à l’adulte. C’est une petite larve noire tachetée de jaune; son corps allongé et mou est hérissé de poils courts.

Puis cette larve se transforme en nymphe immobile. L’adulte qui en émerge n’a pas encore son aspect définitif; son corps est jaune citron. Les points noirs apparaissent graduellement.

Ce n’est qu’après quelques heures, que la nymphe séchée voit ses élytres prendre leur couleur définitive, rouge à points noirs.
[Retour en haut]

Pourquoi les coccinelles sont-elles rouges avec des points noirs?

La coloration vive et contrastée des coccinelles est un avertissement qui décourage les prédateurs. En cas d’attaque, elles laissent suinter un liquide jaunâtre et nauséabond, au goût amer. Celui qui en fait l’expérience évite par la suite ces insectes rouge et noir au goût désagréable. Leurs belles couleurs les protègent efficacement.
[Retour en haut]

Les coccinelles ont-elles toutes cette coloration ?

Il existe environ 400 espèces différentes de coccinelles en Amérique du Nord. Il y en a de toutes sortes:

  • Rouges,
  • orangées,
  • jaunes,
  • avec un peu, beaucoup, ou pas du tout de points noirs.

Parfois, des dessins complexes ou des taches blanches ornent leurs élytres.

Il existe aussi des “bêtes à Bon Dieu”noires, tachetées de rouge ou de jaune.

Celles que nous rencontrons le plus souvent au Québec sont toutes deux rouge et noir

  • la coccinelle à deux points et
  • la coccinelle à neuf taches; .

[Retour en haut]

La guêpe tire-t-elle avantage de son abdomen à rayures jaune et noir?

Certains signaux, comme ceux du Code de la route, sont spontanément compris de tous. Un panneau de signalisation  jaune et noir attire immanquablement l’attention des automobilistes.

C’est ce type de contraste qu’arborent les insectes jaune et noir. Un habit qui les protège de la convoitise des insectivores et ils s’en méfient!

Même si on ne s’est jamais fait piquer par une guêpe ou un bourdon, on apprend vite à les éviter; ce dress-code est efficace.
[Retour en haut]

Tous les insectes jaune et noir sont-ils dangereux?

La protection naturelle des guêpes est tellement efficace qu’elle est imitée par d’inoffensifs insectes afin de duper leurs prédateurs.

la syrphe est une mouche Les syrphes (une mouche jaune et noir) ressemblent aux guêpes. Comme elles, les syrphes butinent les fleurs aux heures chaudes de la journée. Les oiseaux insectivores les évitent, soupçonnant la menace d’un aiguillon.

Un petit papillon aux ailes transparentes et au corps rayé, le sphinx colibri, utilise la même stratégie pour se protéger en prenant ressemblance à un gros bourdon.
[Retour en haut]

Y a-t-il d’autres insectes imitateurs?

Plusieurs insectes sont de merveilleux imitateurs. Par leurs couleurs voyantes, leur posture et leur comportement, ils imitent des insectes au mauvais goût ou à la piqûre douloureuse.

Cette imitation d’insectes partageant le même habitat s’appelle mimétisme. Le modèle original cause des désagréments tandis que l’imitateur est inoffensif.

Au Québec, le meilleur exemple est celui du monarque et de son imitateur, le vice-roi. Ces papillons noir et orangé sont presque identiques, mais le premier est évité pour son goût provoquant des vomissements tandis que le second bénéficie de cette ressemblance.
[Retour en haut]

Pourquoi certains insectes sont-ils difficiles à voir?

Si de nombreux d’insectes sont vivement colorés pour se faire remarquer d’autres se confondent avec leur environnement. Les insectes noirs ou bruns vivant près du sol se dissimulent dans les recoins sombres et passent inaperçus.

Les insectes vivant dans le feuillage imitent souvent la couleur des feuilles. Certains phasmes, tout comme le caméléon, harmonisent leur couleur à celle de l’environnement. L’une des fonctions primordiales de la couleur, pour un chasseur à l’affût ou pour une proie sans défense, est le camouflage.
[Retour en haut]

Quel insecte a le meilleur camouflage?

Les criquets, les sauterelles et les mantes sont des artistes du camouflage.

Ils adoptent la couleur de sable,la texture de l’écorce ou de la feuille, avec des dessins et des contours excentriques pour ressembler davantage à leur habitat.

Chaque espèce est spécialiste dans son domaine.

Une espèce de mante tropicale, rose pâle, imite une orchidée.

L’insecte feuille est un véritable virtuose, il prend l’apparence d’une feuille et en possède les nervures.

Au Québec, une espèce de phasme ressemble à une brindille de 7 cm de long. On l’appelle à juste titre bâtonnet.

Certaines larves aquatiques se confectionnent des fourreaux avec des fragments de végétaux ou avec des petits cailloux afin de se fondre dans le paysage
[Retour en haut]

Comment les chenilles se défendent-elles?

Pour échapper à l’attention des prédateurs, la majorité des chenilles se fondent dans leur environnement. Si certaines se protègent au moyen.

  • De poils urticants,
  • d’épines,
  • d’excroissances ou
  • d’odeurs repoussantes.

D’autres chenilles portent de grosses taches en forme d’yeux qui les font ressembler à un petit serpent. Cette mise en garde suffit souvent à intimider les poursuivants.
[Retour en haut]

Les chenilles vertes deviennent-elles des papillons verts?

En règle générale, il n’y a pas de correspondance entre la couleur de la chenille et celle du papillon. Il est donc impossible de prédire l’aspect qu’aura un papillon, à moins de savoir à quelle espèce de chenille on a affaire.
[Retour en haut]

Comment différencier le papillon de jour du papillon de nuit?

Le papillon de jour a le corps mince et allongé, alors que le papillon de nuit est plutôt trapu et très poilu.

Les antennes du papillon de jour sont minces comme un fil et terminées par un renflement; celles du papillon de nuit sont larges, pointues et ressemblent souvent à de petites plumes.

Au repos, le papillon de jour laisse ses ailes étendues de chaque côté du corps ou les relèves perpendiculairement; le papillon de nuit les replie sur son dos, cachant les ailes du dessous.
[Retour en haut]

Où les papillons de nuit passent-ils la journée?

Les papillons de nuit se cachent le jour dans la végétation où ils sont peu apparents.

Leur couleur terne naturelle les rend peu visibles aux yeux des prédateurs.

Pour accentuer leur ressemblance avec l’environnement, certains papillons se posent sur les troncs d’arbres suivant un angle particulier où le dessin des ailes et du corps se confond à celui de l’écorce.

Leur contour devient alors très difficile à discerner.
[Retour en haut]

Pourquoi les ailes de papillons laissent-elles de la poudre sur nos doigts?

Vue sous une loupe, cette poudre est constituée de milliers de petites écailles finement sculptées.

Chaque aile en est recouverte: elles en composent les couleurs et les motifs.

Les écailles sont implantées à la surface des ailes comme des plumes d’oiseau, niais elles s’en détachent facilement et restent collées à nos doigts comme une fine poussière quand on les manipule
[Retour en haut]

À quoi servent les taches arrondies sur les ailes de certains papillons?

Ces taches, qu’on retrouve le plus souvent sur les ailes postérieures, se nomment ocelles. Elles contrastent vivement avec la couleur de l’aile et attirent l’attention. Quand le papillon est posé, les ailes repliées, les ocelles sont masqués. Si un oiseau le menace, il ouvre brusquement ses ailes et exhibe ces taches ressemblant à une paire d’yeux menaçants. Déconcerté par ce subterfuge, l’oiseau renonce parfois à l’attaque.

Catégories faq
ut adipiscing suscipit Aenean pulvinar Curabitur quis,