Accueil » faq » Les insectes en hiver

Les insectes en hiver

Pendant les périodes froides, certains animaux et insectes hibernent. Ils se réfugient dans un nid douillet ou dans un terrier pendant l’hiver et évitent de dépenser leur énergie. Ils ressortent ensuite au printemps pour se nourrir et se reproduire. Concernant les insectes, il est plus difficile de connaître leur mode de vie pendant l’hiver, car ils sont minuscules et se réfugient dans des coins sombres difficiles à repérer. Toutefois, les entomologistes ont réalisé des études sur certains insectes, sur leurs œufs, sur les larves ou sur les nymphes. Des insectes sont même ingénieux et produisent du glycérol, un alcool qui contribue à la synthèse de corps gras et qui est une source d’énergie. Cela leur permet ainsi de passer l’hiver et être en pleine forme au retour du printemps.

Si ce sujet vous passionne, vous pouvez lire des informations intéressantes données par votre expert exterminateur à Montréal Rosemont

Les FAQ de votre exterminateur sur la rive Nord

  1. Où sont les insectes durant l’hiver?
  2. Est-ce qu’ils hibernent?
  3. Pourquoi le froid ne les extermine-t-il pas?
  4. Y a-t-il des insectes actifs toute l’année?
  5. Les insectes des pays chauds ont-ils aussi une diapause?
  6. Peut-on congeler et décongeler un insecte?
  7. Certains insectes migrent-ils vers le sud en l’automne?
  8. Comment les œufs d’insectes passent-ils l’hiver?
  9. Que font les abeilles en hiver?

[Retour en haut]

Où sont les insectes en hiver?

L’hiver, pour les insectes, est une saison difficile à passer: beaucoup meurent, certains survivent à un stade de leur cycle de développement précis.

Protégés des intempéries, les insectes sont difficiles à apercevoir.

  • Les oeufs de moustiques passent l’hiver emprisonnés dans la glace des étangs:
  • les larves de la tordeuse des bourgeons de l’épinette se cachent dans les lichens sur l’écorce des conifères:
  • la nymphe de la mouche de la pomme s’enfouit dans le sol:
  • le morio, un papillon brun bordé de jaune, se cache sous l’écorce des vieux arbres ou dans les granges.

Ils attendent tous le retour du printemps.
[Retour en haut]

Est-ce qu’ils hibernent?

Lorsque les jours raccourcissent et que la température baisse, plusieurs insectes tombent dans un sommeil profond qui ressemble à l’hibernation: c’est la diapause.

Ce mécanisme biologique, contrôlé par des hormones, arrête momentanément le développement de l’animal, jusqu’au retour des beaux jours. D’autres espèces d’insectes s’engourdissent temporairement: c’est la quiescence. La mouche domestique, par exemple, s’active sur le rebord des fenêtres quand le soleil hivernal prend de la vigueur. Si la température baisse, la mouche retombe en léthargie.
[Retour en haut]

Pourquoi le froid ne les extermine-t-il pas?

Les insectes des pays tempérés, comme le Canada, résistent à des températures de – 30 °C et survivent à la congélation, car ils possèdent un véritable antigel: le glycérol.

Chez les animaux dont la température descend sous zéro, des cristaux de glace se forment à l’intérieur des cellules et les font éclater, provoquant la mort.

De nombreuses espèces d’insectes ont trouvé un moyen d’augmenter leur résistance au froid à l’approche de l’hiver.

Ils produisent de grandes quantités de glycérol (Un alcool présent dans l’organisme qui contribue à l’élaboration des lipides (corps gras) et agit comme une source d’énergie), il retarde la formation de cristaux dans leur corps. Seules quelques espèces de grenouilles peuvent aussi accomplir cet exploit.

Certains coléoptères peuvent survivre quelques heures à -87 °C et endurer des froids variant entre -40 °C et -60 °C durant l’hiver.
[Retour en haut]

Ya-t-il des insectes toute l’année?

La plupart des insectes entrent en diapause à l’automne. Ils sont si bien adaptés au climat québécois que leur développement n’est perturbé que s’ils sont directement exposés au froid hivernal.

Nombre d’entre-eux sont donc actifs toute l’année. C’est le cas des insectes de maison, comme les coquerelles, les grillons des caves et les poissons d’argent, (lépisme argenté) auxquels nous fournissons involontairement chaleur et nourriture.
[Retour en haut]

Les insectes des pays chaud ont-il aussi une diapause?

Durant les périodes de grande chaleur, la sécheresse sévit et la nourriture se fait rare; certains insectes tropicaux entrent alors en diapause, comme les insectes nordiques.

Leur métabolisme baisse et ils s’engourdissent jusqu’à ce que les conditions climatiques redeviennent favorables. Dans ce cas on parle d’estivation au lieu d’hibernation.
[Retour en haut]

Peut-on congeler et décongeler un insecte?

On ne peut pas congeler et décongeler n’importe quel insecte, n’importe quand. Si on place un insecte au congélateur, en plein été, ce traitement va le tuer parce qu’il n’est pas préparé à l’hiver; son corps ne contient pas assez de glycérol pour survivre à la congélation.

La résistance au froid varie d’une espèce à l’autre et selon le stade de développement et les saisons. Pour tous les insectes, il existe une température et une durée de congélation au-delà desquelles ils meurent inévitablement, même l’hiver.
[Retour en haut]

Certains insectes migrent-ils vers le sud en automne?

migrationmonarque sierra madre Mexique Oui, les monarques, ces papillons noir et orangé, quittent le Québec en août et parcourent près de 3 000 km en deux mois pour gagner le Mexique. Ils rejoignent des millions de leurs semblables, venus du reste du Canada et des États-Unis, et convergent vers les montagnes de la Sierra Madre pour y passer l’hiver suspendus aux branches et aux troncs d’arbres.

Cette migration est un phénomène encore inexpliqué: les biologistes ne comprennent pas comment les monarques sont guidés vers cette destination. Cette migration fut constatée dès l’époque précolombienne, d’anciennes sculptures de monarques en font foi.
[Retour en haut]

Comment les œuf passent-ils l’hiver?

Les insectes qui pondent leurs œufs à la fin de l’été ou à l’automne sélectionnent des lieux abrités:

  • le long des fondations,
  • sous les planches et les feuilles mortes,
  • dans le sol,
  • à l’intérieur des plantes ou
  • sous l’écorce des arbres.

Parfois la femelle sécrète une substance, sorte de “loge” ou cocon (oothèque) qui enveloppe et protège les œufs. C’est le cas de la mante religieuse  et des coquerelles qui entoure ses masses d’œufs d’une matière qui, en durcissant, ressemble à de la mousse isolante.
[Retour en haut]

Que font les abeilles durant l’hiver?

Au tout début de l’automne, les apiculteurs fournissent à leurs abeilles de grandes quantités de sirop, fait de sucre et d’eau, pour leur laisser le temps de l’emmagasiner dans les alvéoles.

Ensuite, ils déplacent les ruches pour les faire hiverner dans un entrepôt, où la température ne descend pas sous les 5 °C. Durant l’hiver, les abeilles se tiennent en grappe à l’intérieur de la ruche.

Comme la température est plus élevée au centre de la grappe, les abeilles changent constamment de place pour que chacune se retrouve régulièrement au point le plus chaud.

Plus la température est froide, plus la grappe se resserre pour garder sa chaleur.

Catégories faq
leo. sed porta. at dolor. diam dolor Curabitur neque. libero