Accueil » Blogue Général » Les insectes et leurs rôles dans la nature

Les insectes et leurs rôles dans la nature

Traiter un sujet aussi ambitieux que le rôle des insectes dans la nature est une gageure, mais c’est finalement ce qu fait l’ensemble du site au fil de ces 200 pages et plus…

Car au-delà des articles qui ne parlent de notre activité de gestion parasitaire, de très nombreux articles sont centrées sur des insectes , bibites ou petits animaux que notre rôle d’expert en gestion parasitaire conduit à remettre dans la nature sur les principes de la gestion intègre et du respect de la vie animale.

L’exterminateur n’élimine les nuisibles que lorsqu’ils sont en surplus, en surnombre et que ce surnombre interfère négativement sur l’équilibre de l’écosystème dont l’homme fait aussi partie.

Pourtant c’est un point à propos duquel on peut considérer que la planète va mal. Cet article est une  étude qui révèle que 75%  des insectes volants ont disparu en moins de trente ans.

  Planche d'insecte

Voici 8 questions générales développées dans cette page

  1. Rôle des insectes dans la nature?
  2. Les insectes sont-ils tous utiles?
  3. les fossoyeurs de la nature
  4. L’aération des sols
  5. Mouches noires et maringouins?
  6. Rôle des pollinisateurs?
  7. Comment les plantes résistent-elles aux insectes?
  8. La pollution et les insectes aquatiques?

A quoi servent les insectes?

La vie sur notre planète serait très différente sans les insectes.

4 points essentiels à titre d’exemple

  • Ces petits  éléments du règne animal constituent, par leur nombre, une source essentielle de nourriture pour divers autres animaux: oiseaux, poissons, reptiles, amphibiens et mammifères.
  • Si les insectes disparaissaient de la chaîne alimentaire, plusieurs espèces animales cesseraient d’exister à leur tour.
  • Les insectes sont aussi d’efficaces pollinisateurs:  en participant à la fécondation des fleurs, ils accroissent la production de fruits et légumes.
  • Les insectes accélèrent la décomposition des matières organiques en se nourrissant de carcasses d’animaux et de bois mort: ce sont les grands nettoyeurs de la nature.

Les insectes sont-ils utiles?

Du point de vue de la nature, oui!

Chacun occupe un habitat précis et entretient avec ses voisins une relation nécessaire au maintien de l’équilibre écologique. Cependant, des conflits surgissent quand les insectes entrent en compétition avec l’homme pour les mêmes ressources,

se nourrissant

  • des arbres dont nous faisons du papier,
  • des créoles dont nous faisons farine et pains
  • des végétaux, fruit et légumes que nous aimerions voir dans nos assiettes.

Dans un souci de conservation, il est préférable de garder ces populations d’insectes à un niveau où elles causent des dégâts limités, plutôt que d’essayer de les détruire complètement.

Fossoyeurs de la nature

Que sont les vers blancs dans les carcasses en décompositions?

Ce sont les larves de la mouche bleue ou de la mouche verte de la viande: on les appelle des  asticots.

Elles n’ont ni pattes, ni tête, et se déplacent en rampant. On les retrouve dans les cadavres d’animaux, dans le fumier, parfois dans les blessures des animaux; c’est là que les mouches adultes, qu’on reconnaît à leurs couleurs vert métalliques, pondent leurs œufs.

Malgré leur apparence répugnante, les asticots sont indispensables à l’équilibre naturel: ils contribuent à éliminer les carcasses en décomposition.

L’aération des sols

De nombreuses espèces vivent sous terre durant au moins une partie de leur vie. En creusant des galeries, ils favorisent l’aération du sol et facilitent la croissance des racines. La couche superficielle abrite des fourmis, des termites, des mouches et (les papillons immatures, et des millions de collemboles).

Plus profondément, on retrouve surtout des coléoptères. Ceux-ci, comme les hannetons, y passent souvent le stade de nymphe. Pour mieux se déplacer, quelques-uns de ces insectes ont de remarquables adaptations: les larves de cigales et les taupe-grillons ont des pattes antérieures larges et griffues pour creuser leurs tunnels.

Les mouches noires et les maringouins source de nourriture

Ces deux espèces font partie du régime alimentaire de plusieurs oiseaux et amphibiens.

Les mouches noires constituent la principale source alimentaire de nombreux poissons d’eau douce, comme la truite. Durant le court été, ils visitent les fleurs à la recherche de nectar. Les maringouins des régions arctiques sont d’excellents pollinisateurs.

Le rôle pollinisateur

C’est un insecte qui permet la fécondation des plantes en transportant le pollen d’une fleur à l’autre. Attiré par leur parfum et leur couleur, il en prélève le nectar et le pollen. Pendant qu’il butine, des grains de pollen adhèrent à son corps et sont transportés au gré de ses déplacements.

Quand le pollen se détache et tombe sur la partie femelle d’une fleur de la même espèce, celle-ci est fécondée et produit un fruit. Si le pollen tombe sur une fleur d’une autre espèce, il n’y a pas de fécondation.

Les abeilles et les bourdons sont les meilleurs pollinisateurs parce qu’ils visitent successivement des fleurs de la même espèce, assurant ainsi leur fécondation. Mais ils ne sont pas les seuls: guêpe domestique

  • Papillons,
  • mouches,
  • coléoptères,
  • guêpes,
  • fourmis et
  • moustiques

participent aussi à la pollinisation quand ils se posent sur les fleurs à la recherche de nectar, de pollen ou de petits insectes.

Pour remplir son jabot de nectar, une abeille spécialisée dans le trèfle doit visiter entre 1 000 et 1 500 fleurs. C’est ce nectar qui deviendra du miel.

Comment les plantes résistent-elles aux insectes

Elles ont développé des stratégies de défense qui augmentent leurs chances de survie. Elles se dérobent à l’attention des insectes en portant des fleurs ternes et sans odeur. Certaines ont une écorce coriace, des épines ou des poils qui rebutent les insectes: d’autres peuvent produire des tanins rendant leurs feuilles impropres à la consommation.

D’autres sont toxiques et peuvent nuire à la santé de l’insecte ou causer sa mort.

Plusieurs plantes tolèrent mieux que d’autres les dégâts causés par les insectes en se régénérant rapidement et en produisant beaucoup de graines. Ces remarquables exemples d’adaptation nous rappellent que l’évolution des plantes est étroitement liée à celle des insectes.

La pollution affecte-t-elle les insectes

Comme les insectes ont des besoins précis, ils sont affectés par la modification de leur environnement. Quand la qualité de l’eau se détériore, les insectes les plus fragiles, comme les libellules et les éphémères, disparaissent: seules les espèces les plus résistantes demeurent. Il en résulte une baisse de la diversité animale, ce qui perturbe la chaîne alimentaire. En étudiant la variété et l’abondance des insectes d’un cours d’eau, on peut ainsi en évaluer le degré de pollution.

in Curabitur nunc diam tempus ipsum elit. Lorem facilisis justo commodo