Accueil » Blogue Général » Papillon de jour, papillon de nuit et chenille

Papillon de jour, papillon de nuit et chenille

Ordre : insectes lépidoptères
Espèces : 150 000 espèces dans le monde

On trouve deux groupes d’insectes distincts :

  1. les Rhopalocères (papillon de jour), « antenne avec une massue »
  2. les Hétérocères (papillon de nuit), « antennes de forme diverse »

Les papillons de jour et de nuit se distinguent par la forme de leurs antennes. Ce sont les écailles qui donnent les couleurs et motifs aux ailes des papillons. Les ailes qui n’ont pas d’écailles sont transparentes et elles sont très fragiles. Les papillons de jour sont généralement plus colorés que les papillons de nuit.

Vous pouvez observer les différentes espèces d’insectes et de papillons en visitant

l’insectarium de Montréal au Québec.

Les papillons, des espèces très variées

On compte plus de 150 000 espèces de lépidoptères dans le monde. En général, l’envergure d’un papillon atteint 1,5 cm. Le plus gros papillon de jour est l’ornithoptère de la reine Alexandra (Troides alexandrae), papillon de Nouvelle-Guinée qui affiche une envergure d’environ 30 cm. Le plus gros papillon de nuit est le papillon Cobra (Attacus atlas).

On trouve aussi dans les grands spécimens, le papillon Hercule (Australie et Nouvelle-Guinée), l’Atlas du Sud-Est asiatique et le cordon bleu du Brésil.

Les papillons de jour les plus connus :

  • l’amiral (Limenitis arthemis),
  • insecte emblème du Québec le monarque (Danaus plexippus)
  • le vice-roi (Limenitis archippus)

Les papillons de nuit les plus connus sont :

  • le sphinx du laurier-rose (Daphnis nerii)
  • le moro-sphinx (Macroglossum stellatarum)
  • le petit paon de nuit (Saturnia pavonia)

Le bombyx du mûrier (Bombyx mori) est élevé pour la soie produite par la chenille (communément appelée le ver à soie). Les soies peuvent être jaunes ou roses selon la nourriture ingurgitée.

Le cycle de vie du papillon

Le développement du papillon se passe en quatre étapes :

  1. l’œuf
  2. la larve appelée chenille
  3. la chrysalide
  4. et l’adulte, papillon généralement ailé (imago)

La femelle papillon pond ses œufs par paquets sur une plante qui servira de nourriture aux chenilles. Chez certaines espèces, la femelle disperse ses œufs en vol. On compte plusieurs stades larvaires, généralement cinq. Après la dernière mue, la larve devient chrysalide, puis papillon adulte (imago).

La métamorphose se passe dans la terre ou dans un cocon selon l’espèce. La vie du papillon est éphémère, de seulement un jour à quelques semaines.

Larve, chenille, chrysalide, les métamorphoses du papillon sont étonnantes et complexes.

La reproduction des papillons

La femelle papillon libère une phéromone dans l’air pour attirer le mâle.

Par exemple, pour la pyrale de la canne à sucre (Eldana saccharina) c’est le mâle qui produit une phéromone pour séduire la femelle. Ces phéromones sont secrétées par des écailles appelées androconies situées sur les ailes, sur l’abdomen ou sur les pattes.

Des chenilles voraces et dévastatrices

Les papillons sont inoffensifs et ne sont d’ailleurs pas traités par les exterminateurs Montréal. Ils se nourrissent de sucs ou de nectar qu’ils aspirent grâce à leur trompe.

En revanche, certaines chenilles peuvent faire de gros dégâts dans la nature, notamment la chenille processionnaire connue pour ses ravages dans les pins. La chenille est dotée de fortes mandibules broyeuses et elle a un appétit féroce. Le régime alimentaire des chenilles est varié : racine, feuille, tige, bourgeon mais aussi fleur, fruit, pollen, cire d’abeille…

Les processionnaires du pin s’abritent dans des cocons. Au terme de leur développement larvaire, elles se suivent en file indienne d’où leur nom. Elles vont se transformer en chrysalides sous terre puis en papillons pendant la période chaude. Le stade chrysalide peut durer de 1 à 3 ans.

Il existe d’autres espèces de chenilles processionnaires :

  • la processionnaire du chêne (Thaumetopoea processionea)la
  • livrée (Malacosoma neustria) qui s’attaque aux vergersl’eudémis de la vigne (Lobesia
  • botrana) qui endommage les récoltes dans les vignoblesla tordeu
  • se des fruits (Archips podana) qui attaque aux pommiers
  • La mite, la teigne,  et la pyrale font également des dégâts dans les cultures, les denrées alimentaires ainsi que dans les vêtements et tapis.

Le papillon, roi du camouflage

Les papillons de jour arborent un joli camouflage en trompe l’oeil pour passer inaperçu dans leur environnement et échapper aux prédateurs.

Les papillons appelés « feuilles-mortes » sont passés maîtres dans l’art du camouflage. Pour se défendre, certaines espèces ont un goût désagréable, le papillon monarque, par exemple.

Les chenilles savent aussi se défendre contre les prédateurs :

  • elles propulsent une mauvaise odeur
  • elles ont un goût désagréable pour les oiseaux
  • leurs poils peuvent être urticants ou piquer
  • elles peuvent se cacher ou s’échapper en se déplaçant sur un fil de soie

Comment traiter les chenilles ravageuses

En matière de lutte bactériologique dans les cultures, il existe des pesticides phytosanitaires appropriés comme le diflubenzuron ou la bactérie Bacillus thuringiensis qui paralyse les chenilles et entraine leur mort.

Mais ces méthodes sont de moins en moins utilisées car elles sont polluantes et détruisent de nombreuses espèces d’insectes qui sont bénéfiques. Pour respecter la biodiversité et l’environnement, des phéromones sexuelles pour piéger les mâles ont été testées sur les tordeuses, les pyrales et les processionnaires. Cette méthode limite la reproduction et la prolifération des chenilles.

Les experts en gestion parasitaire sont à votre écoute pour traiter les problèmes d’insectes chez vous.

non risus suscipit tempus Aenean eget amet,