Accueil » faq » Les insectes et leurs cinq sens

Les insectes et leurs cinq sens

Les insectes communiquent comme les humains. Ils ont le sens de l’odorat, du goût, du toucher, du visuel et de l’ouïe. Parfois ils regroupent les 5 sens mais n’en développent qu’un seul de façon exacerbée. On sait par exemple que les abeilles ou les fourmis communiquent entre elles pour indiquer les lieux où se trouve la nourriture ou pour informer d’un danger imminent. Les antennes, les poils, les couleurs, les pattes, les ailes sont des éléments qui leur permettent de communiquer avec leur congénère ou avec l’extérieur ou laisser un message dans l’environnement. Cette communication est complexe et fort intéressante et les entomologistes sont loin d’avoir tout découvert.

Pour tout savoir sur la communication des insectes, votre spécialiste en gestion parasitaire à  est spécialiste va vous donner des informations passionnantes ci-dessous…

Les FAQ de votre exterminateur à Brossard

  1. Les insectes ont-ils un langage?
  2. Pourquoi communiquent-ils entre eux?
  3. Pourquoi certains insectes chantent-ils?
  4. Comment les insectes entendent-ils?
  5. À quoi servent les antennes?
  6. À quoi servent les poils sur le corps et les pattes des insectes?
  7. Comment les papillons de nuit mâle et femelle se repèrent-ils?
  8. Comment les insectes trouvent-ils leur chemin?
  9. Les insectes ont-ils le sens du goût?
  10. Pourquoi la mouche à feu éclaire-t-elle?
  11. Les insectes voient-ils la nuit?
  12. Voient-ils les mêmes couleurs que nous?
  13. Les abeilles ont-elles une préférence pour certaines fleurs?
  14. Quel insecte a la meilleure vue?
  15. La taille des yeux influence-t-elle leur vision?

 


[Retour en haut]

Les insectes ont-ils un langage?

Les insectes ont développé toutes sortes de stratégies pour communiquer entre eux. Ils utilisent des signaux dont l’ensemble fournit un message: c’est un véritable langage.

Les odeurs, émises par des glandes, sont le principal moyen de communication entre insectes, mais d’autres sens sont mis à contribution.

Les insectes produisent des sons, adoptent des postures, s’effleurent les antennes, envoient des clignotements lumineux et exhibent leurs couleurs.

Chaque espèce possède son propre langage. Quoique facilement compris par les insectes, il reste souvent un mystère à nos yeux.
[Retour en haut]

Pourquoi communiquent-ils entre eux?

Les insectes communiquent principalement pour assurer la survie de l’espèce. Durant la période d’accouplement, les mâles et les femelles se repèrent à distance et s’appellent en se lançant des signaux.

Les insectes sociaux communiquent ensemble pour la recherche de nourriture, le soin des jeunes et la protection du nid. Leur système de communication est élaboré: ils se touchent, se sentent, gesticulent et échangent de la nourriture.

Les insectes qui défendent leur territoire, le font comprendre aux autres par des moyens dissuasifs. Poursuivis, certains insectes lancent un avertissement pour décourager l’assaillant.
[Retour en haut]

Pourquoi certains insectes chantent-ils?

Nous avons tous déjà entendu la stridulation des criquets et des cigales durant les chauds après-midi d’été. Le soir, les grillons prennent la relève.

Les mâles chantent pour appeler les femelles et pour s’intimider mutuellement. Le chant n’est pas le seul son capable d’attirer l’attention; un petit insecte creusant des tunnels dans le bois, l’anobie, signale sa présence en se cognant la tête contre la paroi. Le bruit produit ressemble au tic-tac d’une horloge.
[Retour en haut]

Comment les insectes entendent-ils?

Les insectes n’ont pas d’oreilles, mais ils ont des antennes aux fonctions diverses. Une de leurs spécialités est la perception des sons. Les antennes sont munies de poils sensibles aux moindres vibrations engendrées par les sons. Le sens de l’audition est surtout développé chez les insectes chanteurs pour mieux distinguer leurs congénères. Certaines sauterelles ont un tympan qui, comme le nôtre, vibre selon l’amplitude des bruits. Mais ce tympan est situé… sur les pattes avant. À défaut d’oreilles, ils sont très bien outillés pour entendre.
[Retour en haut]

À quoi servent les antennes?

Les antennes sont des organes spécialisés dans la réception d’informations. Elles détectent les sons, les odeurs et le goût. Elles agissent à la fois comme le font nos oreilles, notre nez et notre langue.
[Retour en haut]

À quoi servent les poils sur le corps et les pattes des insectes?

Qu’ils soient longs, courts, denses ou clairsemés, ces poils remplissent diverses fonctions. Les insectes pollinisateurs ont des poils qui retiennent les grains de pollen: plusieurs insectes aquatiques ont, sur les pattes, de longs poils qui les aident à nager sous l’eau. D’autres poils sont de véritables organes sensoriels: ils sont sensibles à l’humidité de l’air, au toucher, aux pressions et aux vibrations. Ils permettent à l’insecte de s’orienter, de sentir les courants d’air, l’approche d’un ennemi et la proximité d’un partenaire ou d’une source de nourriture. Une mouche peut, grâce à ses poils, sentir le déplacement d’air causé par la main qui vient la frapper.
[Retour en haut]

Comment les papillons de nuit mâle et femelle se repèrent-ils?

Les papillons femelles émettent des odeurs que les mâles suivent à la trace, grâce à leurs antennes plumeuses. Ils remontent jusqu’à la femelle en allant là où l’odeur est la plus concentrée. Nous ne percevons pas ces phéromones, nais certaines espèces de papillons nocturnes peuvent les sentir à plus de 10 km.
[Retour en haut]

Comment les insectes trouvent-ils leur chemin?

Les insectes sont bien pourvus de sens qui les aident à s’orienter. Les fourmis reviennent au nid en suivant des sentiers d’odeurs qu’elles ont laissés derrière elles. Les abeilles reviennent à la ruche parce qu’elles ont en mémoire son emplacement par rapport à la position du soleil. Le monarque, dans sa migration vers le sud, se guide comme les oiseaux, d’après le soleil et le champ magnétique terrestre.
[Retour en haut]

Les insectes ont-ils le sens du goût?

Les insectes goûtent avec leur bouche, comme nous, et parfois avec leurs antennes. Mais d’autres récepteurs du goût peuvent être localisés sur les pattes. Une mouche ou un papillon reconnaissent un aliment, simplement en se posant dessus. Leurs pattes possèdent de minuscules poils sensoriels qui détectent le sel, l’alcool, le sucre, et qui envoient cette information au cerveau. Ils peuvent instantanément, avec beaucoup de sensibilité, différencier les aliments et choisir ceux qu’ils préfèrent.
[Retour en haut]

Pourquoi la mouche à feu éclaire-t-elle?

ver luisant
ver luisant
luciole
Luciole

Les mouches à feu (lucioles) ou les vers luisants (lampyre noctiluque) éclairent pour signaler leur présence à leurs congénères durant la saison des amours. Les femelles se postent sur les feuilles ou les hautes herbes où elles émettent un signal lumineux, une phosphorescence.

En le voyant, les mâles s’approchent et émettent en réponse, après un temps précis, leur signal lumineux. Il existe plusieurs espèces de mouches à feu et chacune possède un code différent, caractérisé par la durée et le nombre de clignotements consécutifs.

Une espèce de mouche à feu prédatrice imite ce signal pour attirer ses proies; lorsqu’un mâle arrive, il est dévoré.
[Retour en haut]

Les insectes voient-ils la nuit?

Plusieurs espèces nocturnes sont dotées d’un mécanisme permettant à la moindre lueur de se propager à l’intérieur des yeux. C’est le déplacement des pigments de l’œil, lorsque vient la nuit, qui en est responsable. Même si les insectes ont une moins bonne acuité visuelle que la nôtre, ils peuvent discerner les mouvements dans l’obscurité, attraper leurs proies et échapper au danger.

Les insectes qui ont une mauvaise vision utilisent leurs autres sens  antennes, leur bouche, leurs pattes et leurs nombreux poils pour reconnaître ce qui les entoure.
[Retour en haut]

Voient-ils les mêmes couleurs que nous?

Plusieurs insectes perçoivent tout juste les changements d’intensité lumineuse entre le jour et la nuit. Par contre, les butineurs ont une vision qui leur permet de reconnaître les fleurs. Celles qui nécessitent une pollinisation par les insectes sont blanches, bleues, violettes ou jaunes: ce sont les couleurs les mieux perçues par les pollinisateurs. Ils voient les couleurs de l’arc-en-ciel, à l’exception du rouge. Ils distinguent aussi les marques ultraviolettes que plusieurs fleurs portent sur leur corolle pour guider l’insecte vers le nectar. C’est principalement pour attirer l’attention des butineurs que les fleurs ont développé tant de formes et de couleurs.
[Retour en haut]

Les abeilles ont-elles une préférence pour certaines fleurs?

Oui, car elles peuvent évaluer la qualité du nectar et du pollen de chaque fleur. Elles parcourent parfois de grandes distances dans le but de trouver les fleurs les plus productives. Leur odorat et leur vision des couleurs les aident à repérer leurs préférées. En revenant à la ruche, elles indiquent à leurs sœurs, par une danse, la direction à prendre. Les plantes privilégiées par les abeilles sont appelées plantes mellifères du mot miel.
[Retour en haut]

Quel insecte a la meilleure vue?

Les éléments constituant la vision sont la perception des couleurs, la vision nocturne, la perception des mouvements, le champ de vision et l’acuité visuelle. Les insectes ont développé, à divers degrés, l’une ou l’autre de ces facultés. L’abeille s’est spécialisée dans la perception des couleurs. Elle sait aussi, par temps nuageux, de quelle direction viennent les rayons du soleil. Les papillons de nuit voient dans l’obscurité. Les insectes chasseurs, comme la libellule, ont un champ visuel leur permettant de voir tout autour d’eux; ils détectent les mouvements infimes de leurs proies. Malgré ces extraordinaires particularités, les insectes ne voient bien qu’à quelques mètres devant eux. Notre vue est plus perçante que la leur.
[Retour en haut]

La taille des yeux influence-t-elle leur vision?

Les yeux de la mouche drosophyle
Les yeux de la mouche drosophyle

Les insectes habiles en vol et les insectes chasseurs ont de grands yeux pour trouver leur chemin, attraper des proies et éviter les obstacles. Tels sont les papillons, les mouches à cheval et les mantes religieuses. Par opposition, les insectes qui se déplacent dans la végétation et les terriers, comme les fourmis, les perce-oreilles et les grillons, ont de petits yeux et un champ visuel plus restreint. Ils ne discernent qu’une petite portion de leur habitat à la fois.

 

Catégories faq
consectetur Sed Aliquam elementum commodo vel, sed mattis dictum amet, velit, leo