Accueil » faq » Le fascinant comportement des insectes

Le fascinant comportement des insectes

Le comportement et le mode de vie des insectes sont vraiment fascinants et les entomologistes n’ont pas fini de s’étonner. Les insectes, qu’ils vivent dans l’eau ou qu’ils soient terrestres, ont des comportements spécifiques selon les espèces. Certains insectes ont une vie très sociale comme les fourmis, les termites, les abeilles qui vivent en colonie avec une structure bien hiérarchisée et qui adoptent un comportement altruiste. D’autres bibites au contraire vivent seules et rencontrent leurs congénères uniquement pour se reproduire et continuer le cycle de l’espèce.

Les exterminateurs experts en gestion parasitaire connaissent bien les insectes. Ils les côtoient tous les jours pas seulement pour les éliminer mais aussi pour les déplacer car certains insectes sont très utiles pour l’environnement ou la biodiversité.

La FAQ de votre exterminateur à Montréal Rive-Nord

  1. Pourquoi appelle-t-on les chenilles à tente ainsi?
  2. Qu’est-ce qu’une arpenteuse?
  3. Que sont les mineuses, les enrouleuses, les lieuses?
  4. Pourquoi les insectes se rassemblent-ils près des lumières la nuit?
  5. Quel est le liquide rejeté par les insectes quand ils sont dérangés?
  6. Est-il vrai que la mante religieuse dévore le mâle pendant l’accouplement?
  7. Les insectes peuvent-ils voler quand il fait froid?
  8. Les insectes qui vivent sous l’eau peuvent-ils voler?
  9. Pourquoi y a-t-il des maringouins au bord de l’eau?
  10. Comment les insectes aquatiques respirent-ils sous l’eau?
  11. Comment les patineurs marchent-ils sur l’eau?
  12. Quel insecte nage sur le dos?
  13. Qu’est-ce qu’un insecte parasite?
  14. Pourquoi y a-t-il beaucoup d’insectes près des animaux de ferme?
  15. Où vivent les cigales?

[Retour en haut]

Pourquoi appelle-t-on les chenilles à tente ainsi?

À cause de leur comportement: dès l’éclosion des œufs, ces chenilles demeurent groupées et tissent autour d’elles, pour se protéger, un abri de soie. qu’elles agrandissent au fur et à mesure de leurs déplacements sur les rameaux pour se nourrir.

chenilles à tente (photographié à Sorel)

On reconnaît cette tente de loin: c’est un amas de fils blancs entourant des branches dénudées.

 

Les chenilles y passent toute leur état larvaire: elles y tissent leur cocon et en n’en sortent que sous la forme de papillon.

Au Québec, on rencontre fréquemment la chenille à tente estivale (Hyphantria cunea), la livrée d’Amérique (Malacosoma disstria) et la tordeuse du cerisier (Archips cerasivorana)sur les bouleaux et les cerisiers.
[Retour en haut]

Qu’est-ce qu’une arpenteuse?

On surnomme ainsi les larves de papillons de la famille des géométridés à cause de la façon de se déplacer. Elles possèdent trois paires de pattes près de la tête, et deux ou trois paires de fausses pattes à l’autre extrémité de leur corps mince et allongé.

Lorsqu’elles se déplacent, ces chenilles rapprochent les pattes arrière vers l’avant, leur corps formant une boucle.

Ensuite les pattes antérieures sont projetées vers l’avant et le corps de la chenille s’allonge le long du sol. Puis les pattes arrière sont ramenées près de la tête, et ainsi de suite. L’arpenteuse donne l’impression de mesurer le sol au fur et à mesure qu’elle avance, d’où son nom.
[Retour en haut]

Que sont les mineuses, les enrouleuses, les lieuses?

Les mineuses sont de minuscules chenilles qui creusent des galeries à l’intérieur des feuilles, à la façon d’un mineur. Elles dévorent le tissu spongieux (les feuilles) en suivant un itinéraire plus ou moins tortueux que l’on peut voir en transparence à la surface de la feuille).

Les enrouleuses, comme leur nom l’indique, enroulent les feuilles sur elles-mêmes et les lieuses attachent une ou plusieurs feuilles ensemble, à l’aide du fil de soie qu’elles sécrètent. Les chenilles s’alimentent ainsi à l’abri des parasites, des prédateurs ou des intempéries, dans une relative sécurité.
[Retour en haut]

Pourquoi les insectes se rassemblent-ils près des lumières la nuit?

Les insectes nocturnes utilisent la clarté de la lune pour s’orienter. En vol, ils se placent pour que ses rayons lumineux frappent toujours leurs yeux sous le même angle, ce qui leur permet de se déplacer en ligne droite.

Si un insecte capte une source de lumière à proximité et qu’il vole en gardant le même angle entre cette lumière et ses yeux, il va inévitablement s’en rapprocher. Au lieu de suivre une ligne droite, il parcourt une spirale qui l’amène de plus en plus près de la lumière, comme s’il était attiré par celle-ci.

En fait, l’insecte est victime de son système de guidage qui existait bien avant l’ampoule électrique.
[Retour en haut]

Quel est le liquide rejeté par les insectes quand ils sont dérangés?

Plusieurs insectes rejettent des substances liquides pour se défendre. Le criquet, par exemple, expulse par la bouche le contenu visqueux de son jabot. La coccinelle laisse s’écouler de l’hémolymphe par les articulations de ses pattes; ce liquide à l’odeur et au goût désagréables éloigne les prédateurs. D’autres insectes sécrètent un liquide irritant, produit par des glandes spécialisées : c’est le cas des fourmis qui peuvent projeter de l’acide formique, et du bombardier qui éjecte, en cas de danger, un gaz explosif.
[Retour en haut]

Est-il vrai que la mante religieuse dévore le mâle pendant l’accouplement?

Il arrive souvent, pendant l’accouplement, la mante religieuse femelle se retourne et dévore le mâle, en commençant par la tête, sans interrompre la fécondation. Ce n’est pas une preuve de cruauté de sa part.

En se nourrissant de la chair du mâle, la femelle absorbe des protéines qui serviront à la production des œufs.

Le mâle joue ainsi le double rôle de fécondateur et d’aliment dans le rite sexuel des mantes religieuses; sa contribution est d’autant plus importante pour la survie de l’espèce. Lire la question:  Les insectes d’une même espèce se mangent ils entre eux?
[Retour en haut]

Les insectes peuvent-ils voler quand il fait froid?

L’hiver, la plupart des insectes s’engourdissent et cessent de voler quand il fait froid, certains savent réchauffer leurs muscles thoraciques en les contractant, un peu à la façon d’un homme qui frissonne; ils arrivent alors ensuite s’envoler.

Les gros papillons, les guêpes, les bourdons,  et les abeilles sont capables de butiner, même par temps frais. Le bourdon, par exemple, peut faire grimper sa température à 30 °C quand il fait à peine 5 °C.

Les papillons de nuit font de même, ne pouvant compter sur l’ardeur du soleil pour les réchauffer!
[Retour en haut]

Les insectes qui vivent sous l’eau peuvent-ils voler?

Tous les insectes aquatiques ont des ailes quand leur croissance est achevée. La plupart grandissent sous l’eau et prennent leur envol à la fin de leur métamorphose pour ne plus y revenir; c’est le cas

  • des éphémères,
  • des libellules et
  • des maringouins.

D’autres, comme la punaise d’eau, possèdent des ailes plus dures, qui se replient sur le dos et qui leur permettent de nager et de plonger à leur guise. Ces insectes sont habituellement peu habiles en vol, mais ils peuvent se déplacer d’un étang à l’autre quand le niveau d’eau baisse ou quand la nourriture se fait rare.
[Retour en haut]

Pourquoi y a-t-il des maringouins au bord de l’eau?

moustique maringouin L’eau occupe une place importante dans le développement des maringouins. La femelle a besoin d’une mare ou d’un étang pour pondre ses œufs.

Quand les larves éclosent, elles se maintiennent sous la surface et se nourrissent d’algues microscopiques. Puis elles se transforment en nymphes aquatiques et cessent de s’alimenter.

Environ trois semaines après la ponte, des adultes ailés émergent à la surface de l’eau et s’envolent. Ce cycle se reproduit plusieurs fois au cours de l’été, surtout dans les zones humides des régions à climat tropical ou tempéré.

Riche en marais, étangs et tourbières, le Québec est le paradis du maringouin!
[Retour en haut]

Comment les insectes aquatiques respirent-ils sous l’eau?

Les insectes aquatiques, qui représentent 5 % de tous les insectes, ont besoin d’oxygène pour vivre: aussi ont-ils développé plusieurs solutions.

Les larves de libellules et d’éphémères possèdent, sur l’abdomen, des branchies qui captent l’oxygène dissous dans l’eau, comme les poissons.

Les larves de léthocères et de moustiques obtiennent l’oxygène de l’air au moyen d’un tube respiratoire qui perce la surface de l’eau. Les dytiques et les hydrophiles adultes viennent chercher en surface des bulles d’air qu’ils entraînent sous l’eau et utilisent comme bonbonne à oxygène.
[Retour en haut]

Comment les patineurs marchent-ils sur l’eau?

patineur Leur légèreté est un atout important, mais il y a plus: leurs pattes, longues et fines, reposent sur la surface de l’eau comme la lame d’un patin.

Le poids de l’animal se trouve réparti sur une grande surface, et il est plus facile à supporter. De plus, les poils fins et imperméables recouvrant son corps et ses pattes le gardent au sec et l’empêchent de s’enfoncer.

Grâce à ces adaptations, le patineur se déplace sur l’eau avec autant de facilité que nous sur la terre ferme.
[Retour en haut]

Quel insecte nage sur le dos?

notonecte nage sur le dos La notonecte, une petite punaise aquatique, évolue toujours sur le dos. Celui-ci est caréné, comme la coque d’un navire, et les longues pattes arrière servent de rames.

Lorsqu’elle est en plongée, la notonecte respire grâce aux bulles d’air qu’elle capte en surface et conserve dans des poches abdominales.

Flic habite les étangs, où elle se nourrit d’insectes et de têtards, et s’envole parfois la nuit, vers d’autres plans d’eau, en quête de nourriture.

La notonecte, comme toutes les punaises, possède des pièces buccales pointues avec lesquelles elle peut infliger de douloureuses piqûres.
[Retour en haut]

Qu’est-ce qu’un insecte parasite ?

C’est un insecte qui vit aux dépens d’un autre animal, son hôte. Il s’en nourrit, tout en l’affaiblissant. Les parasites externes vivent sur les animaux.

C’est le cas des puces et des poux qui s’attaquent aux mammifères et aux oiseaux, se nourrissant de débris de peau et de sang. Les parasites internes pénètrent à l’intérieur de leur hôte pour s’y développer.

Une mouche, nommée hypoderme du bœuf, pond ses œufs sur le pelage; à l’éclosion, les larves se fraient un chemin sous la peau du ruminant. Mais la majorité des insectes parasites s’attaquent aux autres insectes auxquels ils causent souvent la mort.

Plusieurs insectes de la famille des guêpes pondent leurs œufs dans le corps des chenilles. Les larves grandissent en dévorant l’intérieur, puis elles en sortent et font leur cocon sur le corps de leur hôte. La chenille meurt peu après.
[Retour en haut]

Pourquoi y a-t-il beaucoup d’insectes près des animaux de ferme?

Les insectes y sont attirés pour différentes raisons. Les mouches des cornes et les mouches à cheval mordent les bovins pour se nourrir de leur sang.

Des insectes parasites, comme l’hypoderme du bœuf, choisissent le bétail comme site de ponte.

D’autres mouches et scarabées pondent dans le fumier; c’est la principale source d’alimentation de leurs larves. Ces dernières sont utiles car elles contribuent au recyclage des matières organiques dans la nature.
[Retour en haut]

Où vivent les cigales?

Les cigales passent par différentes étapes au cours de leur vie. Les femelles pondent leurs œufs sous l’écorce des petits rameaux. Peu après leur naissance, les larves se laissent tomber au sol et creusent des tunnels à l’aide de leurs pattes fouisseuses.

Elles s’installent près des racines dont elles sucent la sève pendant toute leur croissance; chez une cigale du Québec cette période dure 17 ans.

Puis les larves remontent à la surface, grimpent sur une plante, et s’y accrochent fermement pour leur métamorphose finale. Leur peau dorsale se fend et l’adulte ailé apparaît. Les cigales adultes vivent dans les arbres; elles s’accouplent et chantent pendant l’été, puis meurent à l’automne.

Catégories faq
nec non luctus risus Donec elit. sit commodo vel, pulvinar